Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

quel-contour-bassin
On retrouve de plus en plus de piscines en bois dans nos jardins et pour cause, elles ont fière allure ! Il faut dire que le côté chaleureux et noble du bois nous séduit autant en intérieur qu’en extérieur, car il se fond sans peine dans le décor tout en apportant du cachet. Mais outre l’esthétique, elles sont surtout pratiques car elles se montent rapidement et s’intègrent facilement partout à un prix très compétitif. Aujourd’hui, même les plus petits extérieurs peuvent s’enorgueillir de posséder un bassin ! Mais encore faut-il bien savoir l’intégrer à son jardin. Caroline vous répertorie les différents aménagements de piscine bois et ce que vous devez absolument connaitre !

Ce qu’il faut prévoir avant l’installation

Avant d’installer sa piscine hors sol, il convient de respecter certaines règles.
regles-avant-installation

Préparer le terrain

Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Du sable : contrairement à ce que l’on peut penser, cette matière solide granulaire convient parfaitement comme support pour une piscine car elle permet de gommer les imperfections du sol tout en assurant une bonne stabilité au bassin. En fonction du modèle de piscine, n’hésitez pas à le coupler avec du ciment pour augmenter la résistance. Peu onéreux, le sable s’installe en creusant sur quelques centimètres (5 à 10) et doit être recouvert d’un tapis de sol ou d’un géotextile pour que la piscine soit positionnée à la même hauteur que le reste du terrain mais que vous ne le transportez pas partout.
  • De l’herbe : à condition que la terre en dessous ne soit ni trop humide ni trop meuble, auquel cas votre bassin sera vite déséquilibré. Même principe que pour le sable, il faut que la surface soit débarrassée de tout élément indésirable. Tondez ensuite la pelouse et aplatissez-la le plus possible. Terminez avec une bâche ou un tapis de sol car votre piscine ne doit pas être en contact direct avec l’herbe.
  • Une dalle béton : c’est une solution plus coûteuse que les précédentes et qui implique quelques travaux supplémentaires de terrassement mais aussi la plus durable. Néanmoins, cela évite un hypothétique affaiblissement du terrain. Seule ombre au tableau, vous ne pouvez pas modifier l’emplacement si vous changez finalement d’avis.
  • Votre terrasse ou aménagement extérieur déjà existant : si vous souhaitez installer votre bassin sur un aménagement déjà existant comme une terrasse, rapprochez-vous d’un professionnel pour étudier si oui ou non votre installation actuelle peut soutenir la piscine.

Dans tous les cas, veiller à ce que l’endroit de pose soit propre, plat et stable.

Prendre en compte l’environnement

Au même titre qu’on n’installe pas la piscine sur n’importe quelle surface, on ne l’installe pas non plus n’importe où :

  • Au soleil : on évite effectivement de l’exposer totalement à l’ombre car quand bien même l’eau ne s’évapore pas, elle ne chauffe pas non plus. Vous consommez ainsi moins d’électricité pour créer de l’eau chaude.
  • Loin des arbres : de préférence bien-sûr. La raison ici est purement pratique : moins de feuilles et de saletés qui se déposent dans votre bassin, moins d’entretien.
  • A l’abri des courants d’air : ce n’est pas agréable de se baigner et de subir les allées et venues du vent, qui aura de même tendance à refroidir l’eau.
  • Près d’une arrivée/sortie d’eau : puisqu’il faut la raccorder, autant que cela se fasse à proximité.
  • En dehors de tout passage : respectez les chemins de circulation pour ne pas vous encombrer inutilement.

S’adapter au type de pose de la piscine

Pour une pose semi-enterrée ou enterrée, gardez toujours à l’esprit qu’il faut que le bois qui compose votre piscine bois soit compatible avec ce type d’installation. Ce matériau craint en effet l’humidité, il faut donc impérativement qu’il soit traité en autoclave de type IV minimum. Ajoutez enfin un film drainant protecteur pour que le bois ne soit pas en contact avec la terre.

Ce que dit la loi

Dans certains cas, la pose d’une piscine nécessite une déclaration préalable de travaux. C’est notamment le cas si elle est installée à moins de 3 mètres de la limite de propriété, si sa superficie dépasse 10m2, si votre local technique fait plus de 20m2.

Un aménagement différent suivant la pose

amenagement-selon-pose

Piscine bois hors sol

La vue de la piscine hors sol peut parfois être dérangeante car elle n’est pas aussi discrète que la version creusée. Voici donc des idées pour la camoufler, ou tout du moins mieux l’imbriquer dans le paysage :

  • Une terrasse surélevée intégrée à une habitation : Vous disposez d’une maison naturellement en hauteur ? Intégrez directement votre piscine hors sol à la terrasse de cette dernière ! Il vous suffit ensuite d’ouvrir la porte fenêtre et de courir faire un plongeon.
  • Une terrasse surélevée indépendante : en plus de son aspect décoratif, ce type d’aménagement délimite le coin baignade du reste de l’espace. Vous créez ainsi un lieu propice aux jeux aquatiques mais aussi à la détente en y ajoutant par exemple des bains de soleil. Le petit plus ? Vous n’avez pas besoin de creuser et votre piscine donne l’illusion d’être enterrée !
  • Une terrasse surélevée reliée : on reprend les deux exemples cités auparavant et on les combine avec un escalier ou une passerelle.

Piscine bois semi-enterrée ou enterrée

Si l’idée de mettre les pieds (mouillés ou secs) dans l’herbe pour atteindre votre bassin ne vous tente guère, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Une plage en bois : juste ce qu’il faut pour circuler autour de la piscine sans se salir les pieds. Privilégiez un bois traité et imputrescible.
  • Des dalles : dessinez un chemin avec des éléments de sol comme de la pierre ou de l’ardoise. C’est un joli moyen de relier votre piscine à votre terrasse.
  • Des graviers : économique pour les petits budgets et un rendu simple mais efficace. Attention cependant à ce qu’ils ne terminent pas au fond du bassin. Un pied nu n’en sera pas non plus très friand.
  • Un écrin de verdure : fleurs et arbustes participent autant à l’embellissement qu’au camouflage… si la baignade n’est pas trop mouvementée et si les produits d’entretien sont en adéquation.

La sécurité avant toute chose

couverture-securite

Quelle que soit la gamme de votre piscine, il est important de se préoccuper de la sûreté des aménagements de la piscine bois.

Si pour une piscine en pose hors sol le risque de chute et d’accident est moins important que pour une piscine en pose semi-enterrée ou enterrée, il n’est toutefois pas inexistant. Quel que soit votre type d’installation, pensez à équiper votre bassin d’un dispositif de sécurité (alarme, clôture…). Veillez également à retirer l’échelle tout en replaçant la couverture après chaque baignade, pour éviter de tenter les plus jeunes.

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (No Ratings Yet)
Loading...