Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

Piscine verte à cause des algues

 

Si vous avez déjà eu une piscine verte, vous comprenez l’importance de cet article. Disons-le clairement, une piscine verte peut vous pourrir la vie, vous gâcher un weekend (voire des vacances) et faire un trou dans votre portemonnaie! Donc le but quand on arrive au printemps, et surtout à l’été, est de s’occuper de sa piscine pour éviter l’invasion des profanateurs !

 

Cet article vous présente donc toutes les armes pour lutter en préventif contre le développement des algues dans sa piscine… Et éviter de sortir l’artillerie lourde pour combattre au front les algues résistantes.

 

 

Mission n°1 : Maintenir le pH à 7.2 / 7.4 pour combattre les algues en piscine

 

Le pH est la base de tout traitement en piscine, surtout si vous avez une piscine au chlore ou à l’oxygène actif (car ils sont très sensibles aux variations de pH).

 

En règle général, les algues adorent se baigner dans une eau basique. Plus le pH de votre eau est haut, plus les algues élieront domicile dans votre piscine.

 

Inversement, les algues évoluent plus difficilement dans un pH bas, proche de l’acidité.

 

Contrôlez donc votre pH 1 à 2 fois par semaine et utilisez un correcteur de pH si besoin.

 

Produits pour corriger le pH piscine

 

 

Mission n°2 : S’assurer de la performance de la filtration piscine pour lutter contre les algues

 

Une filtration efficace passe d’abord par un système de filtration adapté au volume d’eau de votre piscine et par un filtre régulièrement nettoyé.

 

De plus, il est important de bien régler le temps de filtration. Si l’eau n’est pas assez filtrée quotidiennement, les algues s’installeront plus facilement.

 

Le temps de filtration se règle en fonction de la température. Surveillez donc  la température de votre eau : une eau trop chaude favorise le développement des algues. En période de canicule, évitez de laisser votre bâche à bulles trop longtemps sur votre piscine, car elle augmentera fortement la température de l’eau.

 

Enfin, la finesse de la filtration est essentielle. C’est pourquoi, si vous avez un un filtre à sable, il est recommandé d’utiliser un floculant piscine. Celui-ci  amènera la finesse de filtration à environ 10 microns au lieu de 30 à 40 microns initialement.

 

 

 

Mission n°3 : Avoir un bon taux de désinfectant dans sa piscine pour éviter l’apparition des algues

 

Votre traitement de désinfection ne doit pas être sous dosé. Un surdosage peut également nuire à l’efficacité du produit. Vous pouvez vérifier le taux de désinfectant à l’aide d’une trousse de contrôle et le réajuster si nécessaire.

 

Une eau chlorée doit toujours avoir :

  • Taux de chlore stabilisé : 2 mg/l minimum
  • Taux de chlore non stabilisé : 1 à 1.5 mg/l

 

Pensez également à vidanger votre piscine de 1/3 par an et d’y rajouter de l’eau neuve.

 

 Trousses d’analyse et languettes piscine

 

 

Mission n°4 : Nettoyer régulièrement sa piscine pour prévenir le développement des algues

 

Surtout en période chaude, procédez couramment au brossage du fond et des parois de votre piscine. N’oubliez pas la ligne d’eau car c’est un endroit qui favorise le développement des algues.

 

Nettoyez également les paniers de skimmer et le préfiltre de la pompe  pour éliminer toute source de contamination.

 

Et évidemment, ne laisser pas trop longtemps des débris dans votre piscine. Utilisez un robot pour aspirer toutes ces impuretés.

 

 

 

Mission n°5 : Effectuer un traitement de prévention avec un algicide piscine

 

La lutte préventive contre les algues est très importante pour éviter la lutte curative des algues, beaucoup plus complexe !

 

Le traitement préventif est un traitement à minima, permettant une action constante, et évitant l’apparition et le développement des algues.

 

Même si le chlore a des propriétés algicide, il est préférable de compléter son action par un produit anti-algues. Afin d’éviter les apports massifs de chlore et d’empêcher que les algues ne s’habituent aux petites doses de chlore ou de brome, il est courant de compléter les traitements désinfectants par l’apport régulier d’un produit anti algues. Par sa formulation, un algicide agit par étouffement sur les algues.

 

Les compositions des algicides sont très variées. Certains produits anti-algues sont incompatibles avec les filtres à diatomées et à cartouche qui seraient rapidement colmatés.

 

La plupart des algicides ont une action préventive, et certains ont aussi une action curative.

 

Certains algicides (types ammoniums quaternaires) peuvent produire de la mousse (entre autre quand vous utilisez une nage à contrecourant), il en existe qui ne présentent pas cet inconvénient.

 

Attention, si vous traitez au PHMB (Revacil), il existe des algides spécifiques (Revablue, Revakler).

 

Si vous voyez qu’un algicide n’est plus efficace sur votre piscine alors qu’il l’était auparavant, changez-le car les algues se sont peut-être habituées. Choisissez alors un produit anti-algues avec une autre base chimique.

 

Méfiez-vous des anti-algues bon marché car leur prix bas est proportionnel à la concentration de matière active présente dans le bidon. Il n’y a pas de législation sur ces produits… et donc tout peux se vendre ! Beaucoup de traitements peuvent s’avérer inefficaces.

 

Evitez également d’utiliser des produits à base de sulfate de cuivre (sauf cas exceptionnel). En effet, le cuivre s’accumule dans l’eau et peut nuire à votre santé (allergies, irritations), colorer vos cheveux, créer des taches brunes sur le revêtement de votre piscine. De plus, le cuivre colmate les filtres à diatomées.

 

Dans tous les cas, à la moindre manifestation d’algues dans votre piscine (parois et fonds glissants et poisseux, taches vertes), il faudra agir avec un traitement curatif.

 

L’apport d’algicide préventif se fait généralement 2 à 3 fois par semaine (en fonction de la rémanence du produit et de la chaleur) ; et lors d’évènement spéciaux (mise en eau, remise en service, vidange), pulvérisez une solution diluée avec de l’algicide sur les parois de la piscine. Ne rincez pas. Cette opération formera une couche protectrice.

 

Toute une gamme d’algicides préventifs et curatifs de qualité pour piscine

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (24 votes, average: 2,83 out of 4)
Loading...

6 commentaires

  1. Caroline dit :

    Je ne sais pas quel traitement vous avez essayé exactement. Un liner de piscine peut être taché à cause d’algues, de sulfures métalliques, de rouille ou de micro-organismes. A priori, dans votre cas, il s’agit peut-être de taches dues à des sulfures métalliques. Je vous conseille la lecture de cet article : http://www.piscine-clic.com/news/2011/08/taches-de-rouille-ou-de-sulfures-metalliques-des-taches-jaunes-rouges-ou-noires-sur-votre-liner-piscine%E2%80%A6-que-faire/

  2. Caroline dit :

    Quand un pH est à ce point instable, il s’agit d’un problème de TAC (alcalinité). Le TAC est en quelque sorte le stabilisant du pH.
    Dans votre cas, votre TAC est dans doutes trop faible (cela se mesure avec des languettes). Votre eau n’est pas assez tamponnée. Il va falloir augmenter le TAC progressivement avec un produit spécial (Tac plus ou Réhausseur de TAC : http://www.piscine-clic.com/59-produits-piscine-equilibre-eau/194-correcteur-tac/12696-rehausseur-de-tac.html).

    Vous avez un électrolyseur mais vous ne m’avez pas dit si vous aviez une régulation automatique du pH. Si ce n’est pas le cas, je vous la conseille fortement! Si vous avez un régulateur de pH, il faut étalonner l’électrode de pH.

  3. odile dit :

    bonjour

    vider sa piscine n’est il pas un moyen radical de se débarrasser des algues moutarde ?

    • Caroline dit :

      Bonjour,
      Oui effectivement, quand on a un petit bassin, cela peut couter moins cher de changer l’eau que d’acheter des produits… Mais attention, il faudra très bien brosser les parois de la piscine et traiter les équipements qui ont été en contact avec l’eau.

  4. My Homepage dit :

    … [Trackback]…

    […] Find More Informations here: piscine-clic.com/news/2012/04/5-missions-pour-eviter-linvasion-dalgues-dans-sa-piscine-lutte-preventive/ […]…

  5. Caroline dit :

    Bonjour, Il n’y a pas de problème d’incompatibilité entre l’hypochlorite de calcium et le filtre à diatomées. La présence d’algues peut signifier un manque de chlore dans l’eau. Peut-être pouvez-vous faire un traitement choc pour booster l’apport de chlore. un algicide en complément pourrait être également bénéfique.
    Je vous conseille également la lecture de cet article sur le traitement à l’hypochlorite de calcium : http://www.piscine-clic.com/news/2011/08/l%E2%80%99hypochlorite-de-calcium-le-traitement-de-votre-piscine-au-chlore-sans-stabilisant/