Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

piscine-bois-semi-enterree-comment-bien-l-installer

Le sujet de l’acquisition d’une piscine revient chaque année sur la table dans vos discussions familiales et vous vous êtes finalement décidé à y donner une réponse positive ? Vous avez enfin trouvé la piscine bois de vos rêves et avez entrepris de l’installer vous-même dans votre jardin ? Vous avez longtemps hésité entre une pose hors sol et semi-enterrée pour votre projet de piscine et avez finalement choisi la seconde solution ? Agréable à regarder et à utiliser, la piscine bois a un charme fou et donne tout de suite un certain cachet à votre extérieur. Retrouvez toutes les étapes pour comprendre comment installer une piscine bois semi enterrée.

Définir le bon emplacement du bassin

Par confort mais pas seulement, il est important de choisir intelligemment l’emplacement de sa future piscine. En effet, il faut que celui-ci soit bien exposé : au soleil mais pas dans un courant d’air, à bonne distance des arbres pour éviter que les feuilles ne polluent l’eau, pas trop proche de la clôture du voisin pour ne pas engendrer de trop fortes nuisances.

Préparer le terrain en amont

Étude de sol

Avez-vous pensé à inclure une étude de sol dans votre projet ? Comme une piscine enterrée, la piscine semi-enterrée obéit aux mêmes règles en matière de terrassement et de drainage.

  • Pas de sol trop sableux/argileux : ceux-ci ont des dispositions à réagir en fonction des températures et de l’humidité. L’argile à tendance à se gorger d’eau et se fissurer lorsque le temps est sec et chaud. Le sable gonfle et bouge avec un apport élevé d’eau, s’effrite avec la chaleur et la sécheresse.
  • Repérer d’éventuelles poches d’eau : les nappes phréatiques ou cours d’eau peuvent être un véritable contre-temps car le risque de débordement ou pire d’effondrement peuvent se révéler dramatiques. Il faut donc absolument les prendre en considération.
  • Terrain en pente/cuvette : l’un comme l’autre engendre des problèmes de ruissellement et d’accumulation d’eau de pluie vers le bassin, ce qui peut à terme provoquer son déplacement ou un glissement de terre sur ce dernier.

Système de drainage

Il en existe trois, qui peuvent ou non être combinés en fonction de vos problématiques d’humidité :

  • Lit de gravier : à placer sous les fondations de la piscine. Cela assure non seulement sa stabilité puisqu’il répartit les charges mais évite à l’eau de stagner. Veiller à placer un film drainant entre le terrain et les graviers pour éviter que ces derniers ne s’enfoncent.
  • Tuyau de drainage : il s’agit de tubes flexibles percés à de multiples reprises qui permettent de capter l’eau présente dans le sol. Ils sont raccordés au système d’évacuation et peuvent se placer aussi bien au fond qu’en périphérie des fondations du bassin.
  • Puits de décompression : cette solution descend à la verticale sous le niveau le plus bas du fond de la piscine pour être efficace. Il reçoit les eaux récupérées par les tuyaux de drainage pour les évacuer, permet de contrôler l’humidité du sol surtout en cas d’intempéries et peut accueillir une pompe au besoin pour vider.

Travaux de terrassement

Les autorisations

Avant de songer à creuser le futur trou qui accueillera votre piscine bois et si votre bassin fait plus de 10m2, il convient de réaliser une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie. C’est également le cas si vous vous trouvez dans un secteur sauvegardé, un site classé ou en instance de l’être, un parc ou une réserve naturelle. S’il est prévu que votre bassin en bois dépasse les 100m2, il faudra faire une demande de permis de construire. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter le service d’urbanisme qui peut imposer des restrictions spécifiques.

Creuser, aplanir, renforcer

Vous avez le choix de passer par un professionnel ou de réaliser ces tâches vous-même si vous ou l’un de vos proches est équipé. Le matériel peut également se louer mais encore faut-il savoir s’en servir ! Les étapes sont les suivantes :

  • Réaliser un marquage au sol en prévoyant large
  • Creuser et décaisser le sol en respectant les cotes
  • Creuser les tranchées pour les canalisations et les placer
  • Aplanir, poser une couche de graviers et niveler
  • Protéger le soubassement de la fondation avec une bâche
  • Poser des grilles pour la fondation ainsi que des jambes de force pour contenir la pression et agir comme renfort
  • Couler la dalle de béton

Procéder au montage et à l’installation d’une piscine

Plus ou moins complexe suivant le type de piscine et les compétences en bricolage. Là encore, vous pouvez choisir de déléguer le montage ou vous en charger. Prévoir d’être au minimum deux si vous avez envie de vous y frotter et bien lire la notice de montage ainsi que les précautions du fabricant de piscine. Voici la marche à suivre :

  • Contrôler le matériel : est-ce qu’il y a des parties endommagées ou manquantes ? Est-ce conforme à ce qui a été commandé ?
  • Préparer les outils : vous aurez besoin d’un marteau, d’une massette, d’un crayon, d’un mètre de préférence à ruban, d’un niveau, de cales, d’une perceuse et ses forêts, d’une visseuse/dévisseuse, de tournevis plats et cruciformes, de clés plates et à pipes, d’un cutter, d’une scie à bois/métaux et de colle.
  • Commencer par la structure de la piscine : procédez à l’assemblage des parois et surélevez-les avec des cales pour couler un peu de béton qui viendra stabiliser l’ensemble. Commencez toujours par celle qui va accueillir le skimmer car elle doit être face au vent dominant pour optimiser le système de filtration.
  • Ajouter le tapis de sol piscine
  • Poser ensuite les supports de margelles : point de fragilité, ils doivent être bien fixés et stables car les margelles sont très sollicitées.
  • Continuer avec les baguettes et rails du liner : poser les baguettes avant ou après le feutre de paroi suivant le modèle. Ajouter les rails sur la ligne supérieure de madriers. Couper les angles.
  • Poser la buse de refoulement et le skimmer : dans les emplacements prévus.
  • Fixer les jambes de force au bassin
  • Poser le liner : encastrer le haut dans le rail. Commencer par un angle et clipser le long de la paroi. Chasser les plis et trous d’air.
  • Poser les margelles : ne les visser qu’après les avoir toutes installées et ajustées.
  • Remplir le bassin
  • Poser l’échelle
  • Installer la filtration
  • Remplir l’eau de la piscine jusqu’aux ¾ : puis lancer la filtration

Procédez à l’entretien de la piscine avec un traitement de l’eau, laissez agir et profitez de votre baignade !

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (No Ratings Yet)
Loading...