Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

Dans cet article nous verrons : le fonctionnement du régulateur automatique de pH, l’installation dans le local technique et enfin, les critères de choix d’une pompe doseuse pH de piscine

 

 

Fonctionnement d’un régulateur automatique de pH

 

Un régulateur de pH est un appareil relativement simple à double fonction :

  • Analyse du pH de l’eau grâce à une sonde ou à une cellule d’analyse
  • Régulation par injection de produit (pH+ ou pH-) dans l’eau de la piscine.

 

Sonde, cellule ou chambre d’analyse : Analyse de la valeur du pH
Selon les modèles de régulateur pH, il y a 2 possibilités :

  • On a une sonde (une électrode) placée sur le circuit de refoulement (la plupart des régulateurs de pH)
  • On dérive une partie de l’eau du circuit de refoulement et on contrôle le niveau de pH à l’aide d’une cellule ou d’une chambre d’analyse (située dans le corps du régulateur pH)

 

Injection de pH + / pH – : Correction du pH
Si la sonde détecte un niveau de pH incorrect, une  pompe doseuse va aspirer le produit correcteur (pH+ ou pH-) et va l’injecter en bonne quantité dans le circuit de refoulement. L’aspiration se fait via un tuyau qui plonge dans un bidon de ph Plus ou de pH moins liquide (en fonction des besoins de la piscine).

 

Le régulateur pH contrôle le taux de pH plusieurs fois par jour et le corrige dès le moindre écart.

 

De cette manière, l’équilibre de l’eau de la piscine est maintenu à la valeur de pH souhaitée, et de manière automatisé.

 

L’eau de la piscine est ici entrevue presque toute seule. Bien sûr, un minimum de surveillance est nécessaire : entretien des sondes, niveau des bidons de correcteur pH (ne doivent pas être vides).

 

 

Installation d’un régulateur automatique de pH

 

Le régulateur de pH est composé d’un boitier fixé dans le local technique. Il est raccordé à une sonde d’analyse, à une crépine d’aspiration de pH liquide contenu dans un bidon annexe et à un injecteur du produit avec clapet anti-retour raccordé sur la canalisation des refoulements.

 

C’est sur le boitier qu’on fait les réglages et qu’on peut lire le taux de pH de l’eau de la piscine.

 

Les pompes doseuses sont vendues la plupart du temps avec tous les éléments de raccordements nécessaires.

 

La sonde pH doit être placée juste après le filtre.
L’injecteur de produit (pH- ou pH+) doit être placé juste avant le refoulement de la piscine.

 

Installation d'une pompe doseuse pH pour piscine

Installation d’une pompe doseuse pH pour piscine

 

 

Comment choisir un régulateur de pH ?

 

Déjà, il faut choisir un modèle adapté au volume d’eau de votre piscine.
Ensuite, vous avez le choix entre plusieurs modèles et plusieurs gammes de prix.

 

Il existe plusieurs types de pompes doseuses :

  • Pompe péristaltique (rotor + galets)
  • Pompe électromagnétique (membrane + clapet entrée/sortie)
  • Électrovanne (électrique + effet venturi) : pas de pompe

 

Selon que le modèle de la régulation pH est simple ou perfectionné, l’injection du liquide correcteur peut être fixe ou proportionnelle :

  • Dosage manuel (diffusion sur un temps donné)
  • Dosage proportionnel (par rectification d’écart entre valeur cible et valeur constatée)
  • Dosage séquentiel (dosage proportionnel + prise en compte volume bassin et inertie de diffusion du produit)
  • Dosage prédictif (calculé en fonction du volume du bassin)

 

Le mieux : dosage proportionnel ou séquentiel

 

La pompe doseuse se met en pause lorsque la valeur du pH a atteint la valeur idéale. Là encore, selon le modèle, l’action sera nette, avec parfois une limitation du volume injecté quotidiennement, ou sinon elle sera progressive, avec un ralentissement de la vitesse d’injection à l’approche du point de consigne.

 

La sonde est-elle contenue dans une chambre d’analyse ?
Il vaut mieux privilégier ce type de sonde à une sonde placée à même le circuit d’eau.
Avantages : précision de l’analyse,  moins d’usure par frottements ou risque de coups (déchets dans le circuit de filtration), évite que la sonde soit à l’air libre si la pompe de filtration se désamorce

 

Autres caractéristiques d’un régulateur pH :

  • Débit maximum de la pompe
  • Contre pression maximum de la ponction d’eau du système de filtration vers le régulateur
  • Dosage pH+ ou/et pH- ?
  • Mesure et régulation en fonction de la température de l’eau
  • Alarme de niveau de produit correcteur (ou alarme de fin de bidon)
  • Alarme de débit (capteur de débit)
  • Alarme valeur de mesure / surdosage
  • Plage de mesure du pH
  • Étalonnage manuel, semi-automatique ou automatique de la sonde
  • Type d’affichage : LCD, LED, échelle lumineuse
  • Modalité de réglage des valeurs pH+ et pH- à ne pas dépasser : potentiomètre, touches +/- ou clavier
  • Consommation électrique de l’appareil
  • Garantie de l’appareil
  • Garantie de la sonde

 

Conclusion
Avec une pompe doseuse de pH, vous n’avez plus besoin d’analyser le taux de pH contenu dans l’eau de votre piscine : la régulation est automatique. Il existe aussi des pompes doseuses pour automatiser l’injection de chlore, de brome ou d’oxygène actif dans l’eau.

 

Sélection de pompes doseuses / Régulateurs automatiques de pH

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (107 votes, average: 2,83 out of 4)
Loading...

2 commentaires

  1. Collin dit :

    Pouvez vous me faire parvenir un devis pour pompe doseuse ph plus ph moins pour une piscine volume 90 100 m cubes
    Merci