Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

piscine interieure avec baie vitrée

 

Filtration, traitement et désinfection d’une piscine intérieure : que choisir ?

 

Il est plus facile de garder une eau saine et cristalline avec une piscine d’intérieur car elle est protégée des pollutions extérieures. Mais il y a aussi quelques précautions à prendre pour le traitement de la piscine. Quel filtre de piscine choisir pour une piscine intérieure? Quel type de désinfection choisir? Comment choisir son système de chauffage ? Quelles sont les précautions à prendre pour le traitement de sa piscine d’intérieur ?

 

 

Filtre à sable ou filtre à cartouche : quel filtre de piscine choisir pour une piscine d’intérieur ?

 

Une piscine d’intérieur est par définition couverte par le plafond de la pièce. Il n’y a pas de débris, feuilles, insectes ou autres déchets qui tombent dans l’eau. Les sources de pollution principales sont la poussière et les baigneurs. L’efficacité de la filtration va donc se jouer sur sa finesse de purification.

 

C’est pourquoi, pour une piscine intérieure, il est conseillé d’installer un filtre à cartouche (sauf si votre piscine fait plus de 100m2). En effet, la cartouche privilégie davantage la qualité que la quantité car elle filtre plus finement que le filtre à sable. Et vous réaliserez ainsi des économies.

 

  • Le filtre à cartouche est le moins cher à l’achat
  • La cartouche se nettoiera et se changera beaucoup moins souvent que pour une piscine extérieure.
  • Le nettoyage ne consommera pas autant d’eau que pour un filtre à sable

 

Si vous utilisez un filtre à sable, associez le à un floculant.

 

 

Chlore, oxygène actif, PHMB, … La désinfection de l’eau d’une piscine intérieure

 

Pour une piscine intérieure (et donc une pièce close), il est recommandé de traiter avec une solution douce de désinfection. En effet, les produits chimiques comme le chlore dégagent des émanations corrosives dans l’air. L’oxygène actif, le PHMB le traitement UV ou l’électrolyse au sel sont des traitements davantage conseillés.

 

Si votre piscine a un revêtement en liner, respectez impérativement les consignes du fabricant en termes de taux de désinfectant (en fonction du produit utilisé), et votre pH doit toujours se trouver entre 7.2 et 7.6 (ne surtout pas dépasser 7.8).

 

 

Traiter une Piscine intérieure à l’oxygène actif

 

L’oxygène actif est un traitement pour les piscines de petite taille.

C’est un traitement qui doit être associé à un algicide pour une désinfection complète. C’est pourquoi il est conseillé d’utiliser des traitements complets à l’oxygène actif. La marque Mareva propose un traitement à l’oxygène actif combiné au Top 3, qui va renforcer l’action désinfectante de l’oxygène actif, va floculer les matières organiques, va empêcher les dépôts calcaires et va prévenir la formation des algues.

L’oxygène actif est assez sensible à la température et surtout aux variations de température. Il est mieux que l’eau ne dépasse pas 30°C. En cas de forte augmentation de la température de l’eau, les quantités d’oxygène actif devront être augmentées.

Néanmoins, en associant l’oxygène actif à d’autres molécules, l’oxygène actif peut supporter beaucoup mieux la chaleur. C’est le cas du traitement complet de Mareva à l’oxygène actif.

 

 

Traiter une Piscine intérieure au PHMB (Biguanides)

 

Le traitement au PHMB est relativement économique dans une piscine intérieure car c’est une molécule qui se consomme quand des impuretés sont apportées dans l’eau.

 

Comme la température de l’eau est élevée (27/32°C), il est souvent plus difficile de rester au pH d’équilibre. Il est donc conseillé d’installer une régulation automatique du pH (surtout si l’eau est calcaire).

 

Attention, pour ce type de traitement, la filtration doit être parfaitement adaptée au volume de la piscine.

 

 

Traiter une Piscine intérieure aux UV et à l’oxygène actif ou au PHMB

 

Et pourquoi ne pas associer un traitement UV et l’oxygène actif ? Ou les UV et le PHMB ?

Le désinfecteur UV est un appareil que l’on place sur le circuit de filtration après le filtre. L’eau qui passe dans l’appareil UV est irradiée. Les microorganismes, algues, virus, bactéries et autres champignons sont alors détruits, brulés par les ultraviolets. C’est une désinfection totalement naturelle.

 

Mais cette action n’est pas suffisante : après avoir désinfecté l’eau, il faut rendre l’eau désinfectante, d’où l’utilisation d’un produit rémanent comme l’oxygène actif ou le PHMB.

 

L’avantage du traitement UV est que vous consommez beaucoup moins de produit.

 

Et si vous avez un filtre à sable, la floculation est inévitable.

 

 

Traiter une Piscine intérieure avec un électrolyseur au sel

 

Du sel est mis dans votre piscine. Puis l’eau salée passe dans l’électrolyseur piscine (installé après le filtre) et le sel se transforme en hypochlorite de sodium, du chlore naturel non stabilisé. Ce chlore va détruire les bactéries puis se changera de nouveau en sel au contact des UV.

 

Habituellement, l’électrolyseur fonctionne en même temps que la filtration, mais pour une piscine intérieure, il est souvent nécessaire de le faire fonctionner moins de temps que la filtration.

 

Attention, il y a 2 recommandations essentielles quand vous traitez votre piscine au sel :

  • Vérifiez au moins une fois par mois le taux de sel
  • Ajoutez une régulation automatique de pH car l’hypochlorite de sodium augmente le pH de l’eau

 

Pour plus de confort, vous pouvez également installer une régulation qui analyse et règle le taux de chlore suivant un point de consigne. (NB : un électrolyseur, seul, fabrique un taux de chlore que vous lui avez demandé. Ce taux ne peut se changer que manuellement. Dans tous les cas, il est important de vérifier chaque semaine le niveau de chlore de votre piscine.

 

 

Chauffer une piscine intérieure

 

Logiquement, une piscine intérieure est chauffée. Comme pour une piscine extérieure, choisissez le système de chauffage en fonction de l’utilisation que vous allez faire de votre piscine intérieure. L’utilisez-vous tous les jours ? Toute l’année ? 2 fois par mois ?

 

Si vous utilisez très peu votre piscine, mieux vaut investir dans un réchauffeur électrique, moins onéreux à l’achat. Sinon, optez pour une pompe à chaleur, plus chère à l’achat mais qui vous coutera moins cher à l’usage.

 

Les systèmes de chauffage piscine se placent à la sortie de la filtration, le plus souvent dans une pièce à part.

 

Attention toutefois : une eau chaude favorise le développement des microorganismes et des algues.

 

Des précautions particulières sont à prendre dans une piscine intérieure :

 

  • S’il y a du cuivre dans le système de chauffage, vérifiez la qualité de l’eau. Si l’eau a une tendance agressive, des problèmes sont à prévoir (avec tous les systèmes de traitements).
  • Si l’eau est calcaire, il n’y aura pas ou peu de problèmes, mais le rendement de l’installation de chauffage baissera avec le temps.
  • Si votre piscine a un revêtement liner, respectez impérativement les consignes du fabricant concernant la température de l’eau : environ 27°C pour les liners et 32° pour les membranes PVC

 

La combinaison de température élevée et de pH élevé peut entraîner des problèmes de migration de constituants dans la feuille plastique (marques rouge brun, liner collant).

 

Enfin, veillez à l’aération du local. La déshumidification et l’aération du local doivent être traitées avec soin, avec les conseils d’un spécialiste, afin d’éviter le développement de moisissures et des odeurs désagréables.

 

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (8 votes, average: 3,38 out of 4)
Loading...