Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

Les beaux jours arrivent ! Il est temps de choisir et d’installer votre piscine bois. Forme, dimensions, matériaux, emplacement, pose… vous vous interrogez ? Je vais essayer de vous guider et vous donner les astuces pour sélectionner le bassin idéal.

La piscine bois : une vraie piscine à prix maîtrisé

Modèle de piscine en bois Odyssea - Fabrication Française

Piscine bois Odyssea -Fabrication Française

Petites ou grandes, les piscines en bois cochent toutes les bonnes cases : fonctionnelles, faciles à installer, et budgétairement abordables. Si en plus vous optez pour des bois de haute qualité et des fabricants solides, vous vous assurez que votre piscine restera belle pour longtemps.

Forme et dimensions sont importantes, et nous en parlerons plus loin ; toutefois, dans le choix d’une piscine en bois, ce sont des questions paradoxalement secondaires. Car ce qui compte vraiment dans une piscine en bois, c’est… le bois.

Quel bois ?

Oui, il y a bois et bois : il y a celui qui dure, et celui qui ne résiste pas. Comment savoir ? C’est facile : il vous suffit de lire les étiquettes. Recherchez du pin du Nord massif : à la différence du pin ordinaire de nos contrées, c’est un matériau extrêmement solide et durable. Vérifiez qu’il possède le label ‘traité autoclave classe IV’. Comparez ensuite les épaisseurs des lames, des madriers, des margelles ; pour ces dernières par exemple, 45 mm est une épaisseur satisfaisante.

label PEFC

Petit conseil ‘nature’

Pour bien faire, si vous avez un tant soit peu la fibre écologique, préférez des bois certifiés PEFC : ils proviennent de forêts durablement gérées. C’est bon pour les hommes et pour la planète.

La qualité de la structure : examinez les modes d’assemblage

Un bon système d’assemblage des éléments conditionne la solidité de l’ensemble. Un dispositif par emboîtement et rainure-languette sera un plus. De même, penchez-vous sur les renforts métalliques, essentiels pour rigidifier la structure : ils doivent être mentionnés sur le descriptif.

Où est-ce fabriqué ?

Parce que les critères ne sont pas les mêmes en Asie, et pour prévenir les désillusions, mieux vaut privilégier une fabrication européenne. En matière de piscines, on est très bons dans l’hexagone. On y fabrique d’excellents produits à prix très compétitifs. Alors, pour votre piscine comme pour le fromage, préférez le made in France.

Quelles garanties ?

La durée de garantie reflète assez bien la confiance que le fabricant accorde à son produit. Quand vous voyez indiqué ‘5 ans de garantie’, ce n’est pas mal, mais peut mieux faire. Quand vous voyez ‘10 ans’, vous savez que la qualité est au rendez-vous. Et même en cas de prix un peu supérieur, ça vaut incontestablement le coup. Dans un an ou deux, vous ne vous souviendrez plus des cent ou deux cents euros de plus ou de moins de votre piscine. Alors, assurez votre tranquillité.

La pose : hotline ou pas ?

Le plus souvent, le montage des piscines en bois est à la portée d’un bon bricoleur bien outillé. Une piscinette pour enfants s’installe en huit heures ; comptez en revanche cinq jours pour une piscine plus grande. Dans tous les cas, vérifiez tout de même que le fabricant ou le revendeur vous fournit une assistance téléphonique en cas de difficulté ou d’imprévu. L’existence d’une hotline vous indique aussi que votre fournisseur dispose d’une surface commerciale et technique solide. C’est rassurant pour la pose, mais aussi pour l’exercice de la garantie, au cas où…

Forme, dimensions de surface : votre jardin vous guidera

Pour la forme, plus encore que votre goût, c’est la configuration de votre espace qui orientera votre choix : disposez-vous d’une surface en longueur, ou plutôt carrée ? Vaste ou limitée ? L’exposition garantit-elle un ensoleillement suffisant ? Y a-t-il des arbres à proximité ?

Mieux vaut que le soleil soit présent tout au long de la journée : votre eau sera plus chaude et vous baignerez plus volontiers. Donc, préférez une petite piscine octogonale ou carrée très bien placée, à un grand bassin rectangulaire dont une partie serait mal exposée.

Lors de votre réflexion, pensez aussi au vent, et prévoyez de placer le skimmer face au vent dominant : le souffle d’air facilitera tout naturellement l’épuration de surface.

Les dimensions influent sur le prix d’achat, c’est évident. Gardez aussi en tête qu’elles conditionnent aussi la puissance de la filtration et le traitement de l’eau. Un grand bassin consommera un peu plus d’énergie et de produits de traitement qu’un petit ; toutefois, c’est la manière dont vous l’utilisez qui déterminera grandement la qualité de votre eau, et donc le coût d’entretien de la limpidité : si vos enfants n’utilisent que des jouets de baignade propres – et pas le ballon de foot maculé de boue et de gazon – et que vos invités ne se tartinent pas de crème solaire avant la baignade, votre filtration ne sera pas surmenée et votre facture d’électricité ne verra pas la différence.

 

Le truc du pro

Pour être serein et parer à toute éventualité, choisissez une filtration de qualité : elle tournera plus efficacement, et donc moins souvent.

Quelle profondeur ?

Vous trouverez sur le marché des profondeurs de 68 à 146 cm. L’âge des baigneurs et leur autonomie dans l’eau déterminera votre sélection. La sécurité doit en effet rester votre priorité. Un jeune enfant peut se noyer en quelques instants, en silence, sans se débattre. Pour prévenir ce risque, il existe même une piscinette bien pensée, dont la hauteur d’eau s’ajuste en fonction de la taille des bambins : vous la remplissez en partie ou en totalité, et le filtre à hauteur variable s’adapte. Une belle idée et un bon point pour la sécurité.

Hors sol, enterrée ou semi-enterrée ?

piscine-hors-sol-enterree-semi-enterreTout d’abord, vous est-il techniquement possible d’enterrer votre piscine ? S’il faut y aller au brise-roche, la solution hors-sol est assurément la plus simple et la moins onéreuse. Autres avantages de la pose hors-sol : la piscine reste déplaçable. Vous pouvez la déposer, la remonter ailleurs, l’offrir ou la vendre le jour où vous n’en voulez plus.

En revanche, si le creusement est aisément réalisable, enterrer le bassin est une bonne option esthétique. Vous profiterez pleinement de la vue sur votre plan d’eau, et votre piscine deviendra une composante décorative à part entière de votre jardin ; si cette option vous séduit, vous trouverez sur le marché des piscines urbaines en bois de très belle facture, équipées haut de gamme, et notamment dotées de couvertures automatiques à lames.

La solution semi-enterrée est un compromis, esthétique et aussi technique : il peut s’avérer utile dans les régions où le sol est composé d’une alternance de strates horizontales de terre et de roche : vous creusez alors quelques dizaines de centimètres dans la surface meuble, et vous vous arrêtez avant de tomber sur le dur.

Formalités administratives en vigueur en juin 2019 (d’après le site service-public.fr)

Avant toute chose, il convient de signaler que les règles locales (PLU ou  carte communale) peuvent imposer des restrictions spécifiques. Dans tous les cas, ce sont les règles locales qui sont prioritaires.

Cependant il existe un cadre général, qui est le suivant :

1 – Pour les piscines hors sol installée 3 mois par an maximum (15 jours par an maximum en zone protégée*) : il n’est pas nécessaire de faire une déclaration préalable de travaux (sauf zone protégée*)

 

2- Pour les piscines hors sol installée plus de 3 mois par an (plus de 15 jours par an en zone protégée*) : tout dépend de la surface du bassin

Bassin jusqu’à 10m² :  Pas de déclaration prélable de travaux (sauf zone protégée*)

Bassin de plus de 10m² et jusqu’à 100m² : Déclaration préalable de travaux

Bassin de plus de 100m² : Permis de construire

3- Pour les autres piscines (enterrées ou semi-enterrées), les démarches à effectuer dépendent de la surface du plan d’eau, de la présence éventuelle d’un abri, et de la hauteur de cet abri :

Bassin jusqu’à 10m², avec ou sans abri

– Pas de déclaration préalable de travaux (sauf zone protégée*)

Bassin de plus de 10m² et jusqu’à 100m²

– Sans Abri : pas de déclaration au préalable de travaux (sauf zone protégée*)

– Avec Abri jusqu’à 1.80m de haut  :  Déclaration préalable de travaux

– Avec Abri de plus de 1.80m de haut : Permis de construire

Bassin de plus de 100m², avec ou sans abri

-Permis de construire

N’oubliez pas que vous êtes tenu d’équiper votre piscine de dispositifs de sécurité visant à prévenir les risques de noyade, et que la construction de la piscine peut entraîner une hausse des impôts locaux.

 

Vous le voyez, c’est finalement assez simple de choisir le type de piscine en bois qui vous conviendra le mieux. Observez votre jardin, vos enfants, vos proches. Calculez votre budget approximatif. Investissez ensuite à bon escient, dans un équipement bien conçu et bien fabriqué, durable et solidement garanti.

Bonne baignade !
Octo Mars 2017
*Zone protégée : périmètre d’un site patrimonial, abords d’un monument historique, secteur sauvegardé, site classé ou en instance de classement.

VOIR AUSSI ____________________________________________________

  • Consultez les TOP ARTICLES en haut à droite
pas malplutôt bieninteressantsuper! (No Ratings Yet)
Loading...