Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

Stabilisant de chlore Mareva

Stabilisant de chlore Mareva

 

Voici un article qui vous explique clairement ce qu’est le stabilisant du chlore.

 

Que signifie chlore stabilisé et chlore non stabilisé ? A quoi sert le stabilisant du chlore ? Quel taux de stabilisant doit-on avoir dans sa piscine ? Que se passe-t-il s’il y a trop de stabilisants dans l’eau ? Comment enlever le stabilisant dans la piscine ? Peut-on utiliser du stabilisant avec du chlore non stabilisé ou avec du brome ?

 

 

Chlore non stabilisé et chlore stabilisé

 

Le chlore pour piscine se présente sous différentes formes :

 

  • Les chlores inorganiques (hypochlorites de sodium ou eau de javel, hypochlorite de calcium) . Ce sont des chlores non stabilisés
  •  Les chlores organiques ont un noyau chimique, l’acide cyanurique, sur lequel est greffé 2 ou 3 atomes de chlore (dichloro et trichloro). Ce sont des chlores stabilisés

 

Les chlores organiques sont le plus couramment utilisés en piscine privée familiale car ils présentent de nombreux avantages (stables à la température, ne modifient pas le pH, pas d’odeur, se dissolvent bien, très faciles à utiliser,…)

 

Chlores organiques

Chlore

Taux de stabilisant

Chlore

Taux de stabilisant

Trichloro

90%

55%

100%

60%

Dichloro

55.5%

50%

100%

90%

 

 

Définition de l’acide isocyanurique ou acide cyanurique ou stabilisant du chlore

 

L’acide cyanurique ou acide isocyanurique est plus fréquemment appelé « stabilisant ».

 

C’est un très bon protecteur du chlore. Le stabilisant piscine assure la protection du chlore contre les rayonnements UV du soleil, et donc allonge sa rémanence (son action dans le temps). En effet, les UV peuvent avoir pour conséquence de doubler ou tripler la consommation du chlore !

 

NB : Le stabilisant n’est pas en lui-même désinfectant. En usine, on combine le stabilisant et le chlore pour engendrer des composés chlorés actifs.

 

La particularité de l’acide cyanurique est qu’il ne se détruit pas et se concentre petit à petit dans l’eau (c’est un produit bioaccumulable). Sa structure chimique spécifique ne laisse pas de point d’accès aisé pour l’oxydation, ce qui rend ce composé très résistant aux traitements de dépollution de l’eau.

 

Trouver du stabilisant sur Piscine Clic

 

 

Incidences du stabilisant sur le traitement au chlore de la piscine

 

Lors de la désinfection de la piscine, le chlore est consommé mais le stabilisant reste dans l’eau de la piscine. Le stabilisant est donc un produit qui s’accumule dans l’eau, c’est pourquoi il faut respecter une certaine concentration en acide cyanurique dans sa piscine.

 

A savoir :

  • Taux de stabilisant idéal : 20 à 30 mg/L
  • Taux de stabilisant acceptable : 50 à 60 mg/L
  • Taux de stabilisant > 70 mg/L = eau surstabilisée = Pouvoir désinfectant du chlore diminué

 

La fonction de protection du chlore par le stabilisant n’est effective que si l’eau traitée présente une teneur en stabilisant de 20 à 30 mg/l (ou ppm).

 

Il ne faut pas excéder 70 mg ou ppm de stabilisant par litre d’eau de piscine. Au-delà de cette concentration, il n’y a pas de danger mais cet excès va bloquer l’action du chlore et réduire fortement son efficacité.

 

Avec 50mg/l de stabilisant dans l’eau, il reste 70% de chlore disponible après 3 heures d’exposition au soleil alors qu’en l’absence de stabilisant de chlore, il en subsiste moins de 5%.

 

Attention : Plus un galet de chlore fond vite dans votre piscine, plus la concentration en stabilisant est importante dans la piscine.

Exemple d’un galet 250g qualité Mareva :

  • à 23/24°C + filtration 8 à 10h = 5 jours
  • Augmentation du taux de stabilisant par semaine <6mg/L

C’est ainsi que vous pouvez comparer la qualité de plusieurs galets de chlore. Si un galet fond trop vite, il n’est pas de bonne qualité.

 

 

Pour mesurer le taux de stabilisant, il existe des languettes de mesure :

Languettes Chlore pH TH TAC Brome Stabilisant – Mareva

 

 

Utilisation du stabilisant avec du chlore non stabilisé et stabilisé

 

L’acide isocyanurique convient aussi aux chlores non stabilisés : hypochlorite de sodium (eau de javel), hypochlorite de calcium, chlore gazeux,… Pour ces chlores sans stabilisant, en début de saison, dans le cas d’une eau neuve, il faut mettre 30 g par m3 soit 3 kg pour 100 m3. Puis maintenir cette teneur en fonction des compléments d’eau.

 

Pour les chlores organiques de type chlorocyanurates (blocs, galets, pastilles, granulés) déjà stabilisés, il ne faut pas renforcer cette stabilisation car on risquerait d’atteindre rapidement une concentration excessive qui bloquerait l’action du chlore.

 

A savoir :

En présence des stabilisants chlores dans l’eau, il faut maintenir une concentration plus élevée en chlore, l’élément stabilisant diminuant la teneur en chlore actif.

C’est ainsi que l’arrêté du 28 sept 1989 stipule que pour les eaux ne comprenant pas d’acide cyanurique, la teneur en chlore actif sera entre 0,4 et 1,4 mg/L alors que pour celles renfermant ce stabilisant la teneur en chlore disponible (chlore libre et chlore libre actif) sera au moins égale à 2 mg/L (sans toutefois dépasser 3mgh/L)

 

 

Comment enlever le stabilisant dans sa piscine ?

 

Le stabilisant ne se dégrade pas dans l’eau.

 

En règle générale, le renouvellement d’eau chaque année (de 30 à 50% : baisse de niveau pour l’hivernage, les lavages du filtre, l’évaporation, etc.) suffit généralement à maintenir le taux de stabilisant en dessous de la norme de saturation.

 

Pour diminuer le taux de stabilisant, la seule solution est de vider partiellement la piscine et de renouveler l’eau pour déconcentrer. Il est aussi recommandé de prévoir d’alterner les différents types de chlores pour éviter cette surconcentration. On peut alterner son traitement au chlore avec des hypochlorites (sans stabilisant).

 

 

Peut-on utiliser du stabilisant avec du brome ?

 

Il ne faut pas mettre d’acide cyanurique dans une eau de piscine traitée au brome.

 

Le brome est très peu sensible aux UV émis par le soleil. Il n’a pas donc pas besoin d’être stabilisé comme le chlore. C’est d’ailleurs un des gros avantages du brome par rapport au chlore.

 

Si vous mettez du stabilisant dans une piscine traitée au brome, il y a formation de bromocyanurates très peu solubles, et donc bloquage des actions bactéricides et oxydantes.

 

 

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (21 votes, average: 2,81 out of 4)
Loading...

7 commentaires

  1. Boris dit :

    Bonjour j avez vider l’eau ect suite à une eau Surstabilisé, elle était dans un sale état. Actuellement eau magnifique Et j utilise du chlore non stabilisé hth stick je n’arrive pas avoir un bon taux de chlore. Il et presque nul 0,2 depuis presque 4 semaines .. J’ai mis du stabilisant à 40 avec un stabilizeur… Je souhaite savoir si je reprend un chlore stabilisé, je risque pas de ravoir une eau Surstabilisé ? Et l hiver je mettrais le chlore non stabilisé hth stick inefficaces.. Ou sinon jai vue que le Brome serrai pas mal, Du Brome lent été hiver. Vous en penser quoi ? Car je n’es c’est plus quoi faire. Les taux sont correct ph 7,2/Tac 85/ stabilisant 40/ et le chlore 0,2 pas bon. Merci d’avance

    • caroline dit :

      Bonjour, si vous utilisez des galets, il faut surveiller le taux de stabilisant pour être sur qu’il reste inférieur à 50 mg/L. Les sticks HTH ont tendance à se dissoudre très vite, donc ils ont un effet de chloration choc, mais le taux de chlore ne reste pas élevé très longtemps. Vous pouvez changer de marque de sticks (certaines marques proposent des sticks plus denses qui se dissolvent moins vite), ou repasser sur des galets, en augmentant les renouvellements d’eau pour éviter la sur-stabilisation. Le passage au brome peut être adapté à votre situation (TAC très faible, en dessous de 150 mg/L), mais il faudra mettre un brominateur, et passer sur un pH entre 7,6 t 8,0.

  2. Caroline dit :

    Je n’ai aucune preuve scientifique de ce fait, mais il semblerait que l’acide cyanurique (stabilisant) fasse à terme jaunir les pelouses…
    Il est probable qu’en fait du chlore continue de relarguer, même après plusieurs semaines de décantation de l’eau de piscine.
    Mais n’étant pas botaniste, je ne peux pas affirmer ou infirmer que le stabilisant ait un effet sur les végétaux… Avis aux experts ??
    Si vous voulez le tester, je déconseillerais tout de même l’utilisation de l’eau usée de piscine sur un potager !

    • Robert Bech dit :

      Pour information, le stabilisant est de l’acide cyanurique qui est un dérivé de la triazine. Une eau surstabilisée contient des chloroisocyanurates (en gros triazine + chlore).

      « Les dérivés de la triazine sont souvent utilisés comme base de nombreux herbicides comme le chlorure cyanurique (2,4,6-trichloro-1,3,5-triazine) »

      • Caroline dit :

        Bonjour Robert,
        Merci pour ce complément d’information ! En effet, le fait qu’il reste des atomes de chlore « attachés » aux molécules d’acide cyanurique a un effet désherbant. L’acide cyanurique lui-même (qui est une triazine) a probablement beaucoup moins d’effet sur les végétaux.
        Très belle journée,
        Caroline

  3. […] Pour tout savoir sur le stabilisant piscine! Quelle différence entre chlore stabilisé et non stabilisé? Combien de stabilisant dans la piscine? Effets indésirables?  […]

  4. […] Pourquoi ? Le problème du chlore choc, c’est qu’il va rajouter du stabilisant dans votre eau de piscine, avec tous les problèmes que cela entraîne. Lire l’article sur le stabilisant du chlore (ou acide isocyanurique). […]