Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

Du vivier à poissons élitiste au bassin privé populaire…


L’eau est depuis toujours un élément vital pour l’homme : boire, laver, purifier… Elle a revêt, depuis longtemps, plusieurs aspects dans les croyances et les religions des peuples. L’eau est source de vie, elle a des propriétés guérisseuses et protectrices. En plus de cela, elle permet de s’amuser et de se relaxer.

 

Voilà pourquoi la piscine plait autant. Elle associe plaisir et santé, bonheur et bien être. Dans la conception actuelle du bonheur, forme et bien-être sont deux composantes essentielles. Une piscine représente un lieu de vie au naturel, convivial et intergénérationnel ; elle peut donc symboliser la concrétisation d’un désir, l’accomplissement d’une vie prospère.

 

Cet article revient sur les origines de la piscine : des viviers à poissons aux bains publics jusqu’à la démocratisation de la piscine privée, voici l’histoire de la piscine !

 


L’origine du mot piscine


Piscine vient du mot latin piscina. Ce mot formé de piscis, poisson, donne une indication sur le premier usage de la piscine. Car à l’origine, le mot désignait ces réservoirs d’eau (que l’on nomme viviers) dans lesquels les romains nourrissaient et entretenaient des poissons de toutes espèces. Les riches construisaient des piscines dans leurs maisons de campagne. C’étaient de vastes bassins d’eau vive, où, soit pour leur consommation, soit pour en tirer un revenu, ils se plaisaient à rassembler les poissons les plus chers et les plus rares.

 

 

La petite histoire de la piscine, de la Grèce antique à aujourd’hui

 

 

Les bassins utilisés pour la natation (natatio) ont été créés  dès l’antiquité par les Grecs et ont été développés ensuite par les Romains. Mais la notion de sport disparait ensuite. Au cours des siècles suivants, la piscine est avant tout liée à l’hygiène corporelle. Pour certaines cultures, elle fait aussi parti d’un rituel religieux (purification du corps, bassin sacré,…).

 

Le terme « natation » apparait en 1785 lorsque Barthélemy Turquin ouvre sa première école sur un bassin flottant sur la Seine, près du pont de la Tournelle (5ème arrondissement, Paris). Ce n’est donc qu’au XIX° siècle que la piscine redevient un lieu dédié à la nage et au jeu. La compétition sportive commence !

 

Au XIX°, On créée des bains publics qui deviennent de véritables centres d’hygiène, de détente, de relaxation et de sport. Ce sont de véritables lieux populaires où se côtoient toutes les classes sociales et où s’organise une vie sociale. Mais il n’y a pas encore de distinction entre sport et hygiène. Parallèlement à cela, des corps de métier et des services liés au transport de l’eau se développent. Les piscines sont le plus souvent situées en intérieur et l’eau est chauffée.

 

Dans les années d’après-guerre (1920- 1930), une vingtaine de piscines publiques se construisent. La France est un peu en retard car l’Allemagne en possède près de 1400 et l’Angleterre près de 800. En 1924, la première piscine moderne voit le jour (elle n’associe plus hygiène et natation). Mais c’est dans les années 60 que la piscine moderne apparait réellement (nouvelles techniques de traitement de l’eau).

 

 

Naissance de la piscine privée

 

Ce n’est qu’au XX° siècle que les piscines privées font leur apparition. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’auparavant, l’eau n’était que très rarement distribuée dans les lieux privés. La salle de bain est une invention du XX° siècle rappelons-le. Les bains publics perdent alors de leur attrait et se transforment peu à peu en ces centres luxueux de balnéothérapie… qui remettent d’ailleurs au gout du jour les soins d’antan (aromathérapie, huiles, massages…). Mais le soin se démocratise encore avec l’émergence des piscines, saunas et hammams privés. Place à l’ère de l’individualité !

 

 

La Piscine signe extérieur de richesse

 

Longtemps symbole du luxe et synonyme de réussite sociale, la piscine était le petit bijou faire valoir des riches propriétaires de fastueuses maisons.


C’est dans les années 60 que les premières piscines se construisent sur le territoire français. Le métier de piscinier n’existe pas encore. A l’origine, la construction des piscines se fait par l’association traiteur d’eau/architecte.

 

 

Le début de la démocratisation made in USA

 

Dans les années 60 et 70, le marché des piscines fait un bond grâce à l’exportation de piscines préfabriquées en provenance des Etats Unis. C’est une mini révolution car ces piscines sont simples à monter, pas très chères et sûres grâce au liner. Tout propriétaire de jardin peut à présent s’offrir une piscine.

 

C’est alors que nait le métier de piscinier ; c’est-à-dire des professionnels qui se consacrent uniquement à la construction et à l’installation de piscines.

 

La démocratisation va encore plus loin avec l’apparition de la piscine en kit. Les prix dégringolent encore d’un cran.

 

 

La piscine pour tous

 

Répartition des CSP propriétaires de piscines

 

 

 

Si auparavant, la répartition entre les catégories socioprofessionnelles était très inégalitaire ; aujourd’hui est plutôt homogène.

 

La piscine hors sol représente la continuité de cette démocratisation. Plus accessible que la piscine traditionnelle, elle plait beaucoup au « grand public » et particulièrement aux retraités qui gardent leurs petits-enfants pendant les vacances.

 

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes ménages veulent acquérir une piscine. Ce sont eux qui vont acheter majoritairement des piscines en kit (piscines pratiques et un prix très accessibles).

 

A l’opposé, il y a les personnes plus fortunées qui désirent la personnalisation totale de leur piscine : des formes originales, des matériaux nobles, des équipements Hi-Tech… (Piscines esthétiques et inédites)

 

Consultez sur Piscine Clic

 

Piscine à monter soi-même – Kit PPP

 

 

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (4 votes, average: 2,50 out of 4)
Loading...