Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

brome Mareva

 

 

Il est recommandé d’utiliser le brome avec un brominateur. Le brominateur est un réservoir/doseur automatique que l’on installe sur le circuit de filtration. En effet, le brome se dissout beaucoup plus vite que le chlore. On choisit le brominateur en fonction du volume de sa piscine.

 

On place ensuite le brome dans le brominateur puis on procède à un premier réglage d’apport de la solution bromée que vous affinerez ensuite.

 

Mise en garde : Il est fortement conseillé d’utiliser cet appareil avec un produit toujours de la même origine et surtout de ne pas alterner brome et chlore, vous risquez de casser l’appareil.

 

Il est recommandé d’associer le traitement au brome à un algicide (préventif et curatif multifonction) pour obtenir une eau cristalline. L’utilisation conjointe du brome et de l’anti algues permet de réaliser simultanément la désinfection de l’eau, le traitement algicide et un traitement microfloculant. Cette association est d’autant plus conseillée si la température de l’eau est élevée ou si votre piscine est couverte. L’algicide multiplie le pouvoir désinfectant du brome et prolonge son efficacité.

 

Il est également conseillé d’utiliser un régénérateur de brome qui va prolonger l’efficacité des produits. Celui-ci est composé d’oxygène actif. Les bromamines, qui se forment dans l’eau avec les produits azotés apportés par les baigneurs (sueur, crèmes, cheveux, peaux…), peuvent êtres régénérés en brome actif grâce à un ajout ponctuel de régénérateur de brome.

 

 

Piscine au brome : Traitement de départ


  • Vérifiez que le brominateur est en marche
  • Nettoyez votre piscine si nécessaire
  • Vérifiez le pH (entre 7,7 et 8,1 pour un traitement au brome) et si nécessaire le réajuster (avec un correcteur de pH)
  • Versez un algicide devant les refoulements (TOP 3)

 

Attention, si vous avez une eau dure, il est recommandé d’utiliser un produit anti calcaire dans votre eau (Stop Calcaire, Reva out ou Aquacal). Le brome est le produit idéal pour les eaux acides.

 

 

Piscine au brome : Traitement hebdomadaire et mensuel

 

  • Etape TRES importante : Vérifiez le pH et si nécessaire le réajuster (avec un correcteur de pH)
  • Nettoyez les skimmers ainsi que le préfiltre de la pompe
  • Nettoyez votre piscine avec un robot
  • Ajustez si nécessaire votre filtration en fonction de la température de l’eau (voir article : Temps de filtration piscine : Comment savoir combien d’heures filtrer par jour ?)
  • Faites un contre lavage du filtre si nécessaire
  • Versez un algicide devant les refoulements (TOP 3)
  • Vérifiez chaque semaine votre taux de brome avec une trousse d’analyse. Le taux de brome doit être maintenu entre 1.2 et 2 mg/l
  • Tous les mois, pour régénérer les bromamines en brome actif, versez dans un skimmer un régénérateur de brome à base d’oxygène actif (Brom Choc, Oxybrome) : 0.2 kg / 10 m3 d’eau soit 1 Kg pour une piscine de 50 m3

 

 

Piscine au brome : Traitement choc et Rattrapage eau verte


Le traitement choc a pour objectif de prévenir mais surtout de rattraper un déséquilibre de l’eau souvent imprévu (développement d’algues, augmentation de la température, du nombre de baigneurs…).

 

Pour la remise en route de votre piscine au printemps, il est très conseillé de faire un traitement choc. Au cours de la saison, il peut aussi être recommandé de refaire un traitement choc.

 

Avec le traitement au brome, il est déconseillé :

  • de faire un traitement choc à l’aide d’un chlore stabilisé qui réduirait le champ d’action du brome et donc vous contraindrait à augmenter votre consommation
  • de faire un traitement choc avec un chlore organique ou stabilisé (c’est la même chose)

 

Pour un rattrapage d’eau verte, vous avez le choix entre :

  • Un traitement choc avec un algicide clarifiant choc du type REVATOP (compatible avec le brome)
  • Un traitement choc au chlore sans stabilisant (ou hypochlorite de calcium) (Reva-Klorit ou Aquaclorit) ou les 2 en combinés pour les cas difficiles
  • Un traitement choc à l’oxygène actif (monopersulfate de potassium) (Brom Choc, Oxybrome) qui fonctionne très bien mais si votre piscine est très verte, il sera moins compétitif que les autres solutions.

 

 

Comptabilité brome et autres produits de traitement


Le brome est compatible avec tous les types de traitements au chlore, avec tous les types de filtration et tous les types de revêtements.

 

Attention : tous les équipements ayant contenu du brome (brominateur, panier de filtre, etc) ne peuvent pas être réutilisés avec du chlore.

 

Alternance des traitements


Comme indiqué ci-dessus, il faut éviter d’avoir du stabilisant dans l’eau pour les traitements au brome. Il est également déconseillé d’alterner avec des traitements au chlore organique ou stabilisé.

Par contre, vous pouvez alterner sans difficulté avec des traitements au chlore sans stabilisant (Reva-Klorit ou Aquaclorit)

 

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (54 votes, average: 2,35 out of 4)
Loading...

3 commentaires

  1. Cedric Pastore dit :

    Un ph entre 7.2 et 7.6 est beaucoup trop bas, il faut avoir un pH mini de 7.8 car le brome est un produit très acide qui fait chuter le pH rapidement.

    • Caroline dit :

      Votre réflexion est intéressante. Effectivement, avec un traitement au brome, le pH conseillé n’est pas entre 7,4 et 7,6 (comme pour un traitement au chlore classique). Par contre, votre explication n’est pas juste. Je m’explique !

       » Un ph entre 7.2 et 7.6 est beaucoup trop bas, il faut avoir un pH mini de 7.8″
      VRAI ou presque, on recommande un pH entre 7,7 et 8,1 (quand le brome était autorisé en piscine publique, le pH obligatoire était entre 7,5 et 8,2).
      Plus le pH est haut, plus on risque d’avoir la peau irritée par l’eau, c’est pourquoi il est conseillé de ne pas dépasser 8,1.

      « car le brome est un produit très acide qui fait chuter le pH rapidement. »
      FAUX : l’explication n’est pas du tout dans l’acidité ou la basicité du brome que l’on ajoute dans la piscine.
      Dans l’eau, le brome est présent sous deux formes principales : l’acide hypobromeux (HBrO) et les ions hypobromites (OBr-).
      Dans l’eau, ils sont capables de se transformer l’un en l’autre en fonction de la valeur du pH. C’est un principe de vases communicants : quand le pH augmente, la part d’ions hypobromites augmente. Quand le pH diminue, la part d’acide hypobromeux augmente. Dans les deux cas la concentration en brome total reste inchangée.
      La forme la plus oxydante du brome est l’acide hypobromeux (HBrO) : c’est elle qui va le plus faire augmenter le potentiel Rédox de l’eau de la piscine. Il faut donc qu’il y en ait suffisamment (pour assurer la désinfection), mais pas trop pour éviter que l’eau ne soit agressive (pour les matériaux, et en particulier les métaux).
      Le même équilibre existe dans les eaux chlorées entre l’acide hypochloreux (HOCl) et les ions hypochlorites (OCl-). Dans les eaux chlorées, il y a 50% d’HOCl et 50% d’OCl- à pH 7,5 environ. Alors que pour le brome cet équilibre se situe à pH 8,7. C’est ce qui explique la différence de pH de consigne entre les piscines traitées au brome et celles traitées au chlore.