Le mode d'emploi de votre piscineLe mode d'emploi de votre piscine

Quel bonheur de se baigner dans une eau saine et limpide ! Oui mais pour le rester, l’eau demande un minimum d’entretien car chaque jour, elle fait l’objet de nombreuses agressions : pollution par les végétaux, les insectes, les baigneurs… Pour pallier à cela, une bonne filtration, un traitement chimique adapté et un entretien courant du bassin sont à la fois indissociables et indispensables !

 

En clair, on traite l’eau d’une piscine grâce à deux méthodes : La filtration et la désinfection. La première est un traitement mécanique qui conduit à éliminer les particules polluantes. La seconde est un traitement chimique qui complète l’action de la filtration en tuant les micro-organismes indésirables (à base de chlore, de brome, etc…).

 

Parallèlement à cela, il faut aussi savoir maintenir ce qu’on appelle «l’équilibre de l’eau» (niveau de pH, dureté, TAC) pour que la piscine soit confortable pour le baigneur et, surtout, pour que les produits soient efficaces !!

Le traitement d'une piscine

 

1 – La filtration ou le circuit hydraulique d’une piscine

 

Filtration : Traitement mécanique qui conduit à éliminer les impuretés/particules polluantes de la piscine.

 

La filtration fait vraiment partie des bases à connaître en matière de piscine. Elle est responsable pour 80% de la qualité de l’eau de baignade (les 20 % restants reviennent aux produits de traitement). La filtration est intégrée au circuit hydraulique et une bonne installation est vraiment le B-A-BA en piscine. Les pièces maîtresses sont les skimmers, les refoulements, la pompe et le filtre.

 

A quoi correspond le circuit hydraulique d’une piscine, en résumé ?

 

L’eau est d’abord aspirée en surface (par des skimmers) et au fond (par une bonde de fond : non obligatoire dans une piscine) grâce à une pompe. Cette dernière envoie l’eau traverser un filtre qui retient les impuretés. L’eau propre est ensuite rejetée dans la piscine via des buses de refoulement (jets orientables ou non). Cela crée un mouvement de l’eau dans le bassin et un équilibre artificiel.

 

Les skimmers, la bonde de fond et les buses de refoulement font partie de la catégorie des « pièces à sceller ». C’est-à-dire qu’il faut les prévoir dès la construction de la piscine.

Le circuit hydraulique simplifié

 

2 – La désinfection de l’eau de la piscine

 

Désinfection : Traitement chimique qui complète l’action de la filtration en tuant les micro-organismes indésirables (souvent pathogènes) et en maintenant l’eau équilibrée et confortable pour le baigneur.

 

Les procédés de désinfection ou produits de traitement sont le chlore, le brome, le pHMB, l’oxygène actif, l’ozone et les ultra-violets. C’est le chlore qui est le plus couramment utilisé.

 

Le mode de diffusion est soit manuel (ex : je jette un galet de Chlore dans le skimmer), soit automatique (électrolyse, régulations automatiques et pompes doseuses).

 

A savoir : Certains produits agissent avec un effet immédiat mais ne durent pas dans le temps. Par exemple, le chlore à l’état pur ne reste pas dans l’eau de la piscine. Il se désagrège sous l’action des rayons UV du soleil. C’est pourquoi on y ajoute une quantité de stabilisant (plus ou moins selon si on utilise du chlore choc ou lent). Le stabilisant chlore permet de ralentir l’action du chlore et de le faire perdurer dans le temps.

 

3 – L’entretien courant de la piscine

 

La filtration et la désinfection sont les étapes essentielles. Maintenant, il faut nettoyer et entretenir notre système de façon régulière.

 

La filtration suffit-elle à débarrasser toutes les impuretés de la piscine?

 

Non, il est évidemment nécessaire de travailler soi-même aussi !

 

Soit manuellement, armé d’une épuisette et d’un balai/brosse accroché à un manche télescopique (relié par un tuyau au circuit de filtration via un skimmer ou une prise de balai).

 

Soit à l’aide d’un robot ou balai automatique qui va faire le boulot pour nous (mais pas totalement non plus, il ne faut pas rêver !). Il existe différents types de robots qui ont des fonctionnements différents : le robot hydraulique à aspiration, le robot hydraulique à pression ou refoulement et le robot électrique.

 

Les robots hydrauliques ou balais hydrauliques sont justement reliés au circuit hydraulique. C’est-à-dire qu’ils sont raccordés, par un tuyau, à une prise d’aspiration (balai ou skimmer).

 

NB : Une prise balai est une pièce scellée à la paroi de la piscine. Elle n’est pas obligatoire mais se prévoit dès la construction de la piscine. Comme le skimmer, elle aspire l’eau et les impuretés et les renvoie à la pompe et au filtre.

 

Quels sont les étapes clé d’un entretien courant ?

Chaque semaine :

  • Nettoyer les parois, la ligne d’eau ainsi que le fond de la piscine
  • Passer un balai aspirateur ou utiliser un robot
  • Vider les paniers des skimmers et le pré-filtre de la pompe
  • Analyser le pH et le désinfectant et les ajuster en fonction
  • Surveiller la pression du filtre (si elle est trop haute : Nettoyer le filtre ; si elle est trop faible : la pompe est certainement bouchée)

 

Chaque jour :

  • Retirer les feuilles et insectes de l’eau à l’aide d’une épuisette
  • Vérifier le niveau d’eau (l’eau doit être au ¾ des skimmers)

VOIR AUSSI ____________________________________________________

pas malplutôt bieninteressantsuper! (4 votes, average: 3,00 out of 4)
Loading...